La Rose Jaune
154
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-154,bridge-core-3.0.2,qodef-qi--no-touch,qi-addons-for-elementor-1.5.6,,qode_grid_1300,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-28.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-7

La Rose Jaune

Category
Créations

Festival d’Avignon 2014 et Arles 2015

Création 2014 pour le Festival d’Avignon

La rose jaune d’Isabelle Bournat est une  pièce de theatre pour cinq personnages, mise en musique, en danse et en images… avec la volonté de croiser les arts autour de la notion du souffle qu’incarne le chorégraphe Michel Raji. Le spectateur entre dans un univers où le jeu se développe à plusieurs niveaux en même temps,

« La rose est sans pourquoi, elle fleurit parce qu’elle fleurit, n’a pour elle aucun soin, ne se demande pas Suis-je regardée ? »  Angelus Silesius

A la terrasse d’un café, un couple se déchire. Célie, médecin, s’inquiète du progrès technico-médical. S’interrogeant quant à ce qui définit l’humain, elle déverse son angoisse sur son mari et lui adresse maints reproches. La rencontre avec Théo, marginal et sans domicile fixe qui vend des roses dans la rue, bouleverse la situation. Il est la figure de la liberté, l’incarnation de la foi en la vie. En dormant de théâtre en théâtre, il ouvre à l’infini le champ du possible. Par ce mode de vie itinérant où l’illusion du jeu s’enchevêtre au vécu, Théo brouille les pistes entre la réalité et le songe, il annule les frontières entre la matière et l’esprit. Il trouve dans la saveur d’un vin autant que dans la beauté d’un visage ou dans le prodige du renouvellement des nuits et des jours une même présence vitale, le même souffle qui anime le monde sous toutes ses manifestations.